Chalet de montagne Haute Savoie de luxe

La construction des chalets de montagne

La construction d’un chalet est le fruit d’une technique simple. Elle consiste à empiler et emboîter d’immenses rondins de bois massif. Les essences de bois les plus utilisées sont le pin sylvestre, l’épicéa ou le mélèze. Depuis quelques années la construction en rondins de bois massif empilés épouse des formes d’architectures plus modernes. Elles permettent de réaliser des maisons contemporaines de style montagnard en jouant sur les volumes et les surfaces vitrées.

L’importante épaisseur de bois massif offre une excellente résistance et isolation. La longévité des chalets de prestige est exceptionnelle et l’impact sur l’environnement est positif.

1) CE QU’IL FAUT SAVOIR SUR LA CONSTRUCTION DE CHALET ?

Le chalet est un élément incontournable de la culture montagnarde et alpine, mais que savons exactement de l’origine de ce type d’habitat tout à fait typique, voire folklorique ?

C’est bien avant 1723 que le mot « chalet » fait ses premières apparitions dans d’anciens actes notariés savoyards.

Le mot désigne des constructions en alpage servant d’abris pour les bergers pendant la saison d’été.https://www.chaletsmossaz.com/fr/

D’ailleurs, le chalet était alors principalement un lieu de travail, car il abritait les animaux et permettait le travail du lait sur place. La partie logement n’occupait qu’une petite partie de la construction.

Selon la vallée, la construction pouvait varier, notamment en ce qui concerne la couverture du chalet.

Ainsi, les traditionnelles tuiles de bois fendu pouvaient prendre différentes appellations et tailles selon les lieux : «  Tavaillons » (de «  tabulum », tablette) dans les Bornes et les Aravis, « Ancelles » en Beaufortain, «  Efenles »  en Chablais et Faucigny, «  Ecrâves » dans la région d’Abondance, et « Essendoles » en Chartreuse et dans les Hautes-Alpes.